Alors Montréal, c’était comment ? (4/4)

p5

Karim – 29 ans – Peintre en bâtiment

J’étais autoentrepreneur dans le bâtiment, la petite ne connaissait pas la crise. On avait des clients. J’étais associé à ma meilleure amie. Puis petit à petit ça s’est dégradé, les clients ne payaient pas. Beaucoup de retards dans les factures et pas mal d’impayés ont eu raison de notre société. On a mis la clé sous la porte. Je ne savais plus quoi faire. Ma pote a retrouvé un emploi dans l’immobilier et moi je suis partie à Montréal. J’étais en quête de renouveau, repartir à zéro, j’étais ouvert à tout avec cette impression que je n’avais rien à perdre & tout à gagner. Je voulais une nouvelle vie, une nouvelle carrière. J’ai commencé par distribuer un journal gratuit à la sortie du métro. C’était pas génial mais je m’en foutais, j’avais le sourire, je plaisantais avec le passant, j’essayais de trouver du bonheur partout, fallait que ça aille. Ma motivation a payé, on m’a confié un poste chez l’imprimeur. Aujourd’hui je bosse dans la logistique, je gère les clients de la société d’imprimerie, les commandes, les stocks, les factures (celles-ci sont payées) et les retours. Je pense qu’avec un bon état d’esprit et de la patience, on arrive à pas mal de choses.

Advertisements

1 thought on “Alors Montréal, c’était comment ? (4/4)”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s