La guerre des classes dans ma classe ou au taf (2-3)

Karima 26 ans – Chargée Relations Presse.

guerre-des-classes

Dès que j’ai franchi la porte de l’open space, ils ont compris que je n’étais pas des leurs. Karima vient d’être embauchée comme chargée des relations publiques dans une grande société de production audiovisuelle. Au début ça se passait bien. J’ai bien  entendu dans les couloirs “vous avez vu la nouvelle ? C’est une arabe !” Je ne me suis pas arrêtée à ça. Je savais que ça allait être dur. On parle très souvent d’intégration mais jamais du rejet des autres. La mise à l’écart était presque “naturelle”. Ça parlait équitation, dîners organisés par la Mairie du 7e, inaugurations de boutiques de luxe. Cela m’excluait de facto de toute conversation. Mon poste, bien qu’élevé au sein de la société, avait perdu de la valeur car c’est moi qui l’occupait. Mon avis, mes conseils sur les projets de production ne comptaient pas. Ma parole n’avait pas de valeur. On me laissait faire mon travail et je le faisais de façon impeccable. Mais je n’avais juste pas ma place parmi eux. Je mangeais avec le personnel d’entretien, je ne trouvais pas cela dégradant, mais c’est une façon de me dire que c’était là ma place. Ce n’est pas une question d’origine, je pense, j’aurais été saoudienne,  fille de magnat du pétrole, il y aurait eu beaucoup moins de problèmes.

Lire la suite

Advertisements

1 thought on “La guerre des classes dans ma classe ou au taf (2-3)”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s