Star du web, décryptage de l’effet Pénélope Bagieu

image

J’ai commencé à lire ou plutôt regarder le blog Pénélope Jolicoeur, en 2007. Pénélope, il y 6-7 ans, y racontait ses galères financières, ses commandes de piges aléatoires, son mec pas conciliant, j’étais sous le charme. Twitter n’était qu’un outil de géolocalisation et c’est au bouche à oreille aidé de Facebook que Miss Bagieu se fait vite un nom. Talent IN-DÉ-NIABLE, humour ravageur, empathie face aux difficultés de Madame Tout le monde ont fait d’elle, ma blogueuse ultime. En 2008, dans le feu de l’admiration je lui envoie un email en forme de déclaration d’amour, elle répond. On sent la fille humble. Et purée elle cravache la petite ! C’est une bosseuse. Elle n’est pas arrivée là par hasard. Elle illustre avec enthousiasme et entrain.

Elle a un lectorat mixte ce qui évite les trucs nian nian & lui confère un grand pouvoir puisqu’elle possède la cible homme-blanc-hétéro. Force est de constater que derrière ce pinceau se cache une personne concernée. En 2008, une jeune femme interpellait Miss Bagieu en lui reprochant d’utiliser son talent à mauvais escient. Suite à cela elle ferme définitivement l’accès aux commentaires de son blog en rétorquant. “Le but est de lire, regarder 5 minutes avec son café et c’est tout”. Je l’avoue la haine n’a pas sa place ici. Pénélope n’est pas l’avocate de la condition féminine mais elle n’empire pas non plus l’image des femmes, d’ailleurs elle est plutôt une inspiration.

penelope-bagieu

Ce qui nous amène au vif du sujet, “la starisation des acteurs du web” Cela fait un moment que les grandes marques usent d’influencers & advocates, mais cela reste assez timide puisque les marques dépensent toujours des sommes colossales pour les pubs télé/print et des égéries venues de l’industrie du cinéma. Est ce que cela rapporte toujours en terme de ROI ? Ou sont les chiffres ? Ce que l’on sait, par contre, c’est que certains s’en mettent plein les poches. Les célébrités se vendent à plusieurs marques à la fois, croient rarement en la cause ou le produit qu’ils défendent. Charity business, si tu m’entends… La génération Y, elle, est bien plus sensible au talent et à la sensibilisation des acteurs du web. L’impact qu’à eu le post de Pénélope Bagieu sur notre génération dépasse en tout point une pub télé de 30 secondes d’Action Contre La Faim, par exemple.

Si précédemment Miss Bagieu nous avait ému avec un post concernant la famille SDF nichée en bas de son immeuble, et sa participation au forum des femmes à Deauville, il n’y avait jamais eu matraquage de se part ni culpabilisation. L’acteur star du web, c’est quelqu’un comme nous, qui reconnaît les injustices, se révolte et délivre un message avec la plus belle des sincérités, teintées de désintéressement. “La sincérité est rare, les marchés disent valeur en hausse !” À méditer.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s