La prostitution intellectuelle

bouche-panda

Prostitution ne rime pas toujours avec extrême détresse financière  & souteneur au look fourni fourre-tout fou-fou  fourrure de Snoop Doggy Dog. La prostitution revêt également un aspect plus insidieux plus compromettant qui pervertit l’âme et non la chair. Bonne lecture.

Vous rappelez-vous de Boule de Suif ? Cette oeuvre de Maupassant sur laquelle, jadis, vous eûtes des crises de narcolepsie ? J’vous la ressers. Boule de Suif, jeune catin s’avère, au fil des lignes, bien moins prostitué que ses compagnons de galères qui n’hésiteront pas à la vendre à l’ennemi de l’époque, le soldat prusse, (Angela Merkel si tu m’entends) pour sauver leur peau. Certains se vendent corps, d’autres soldent leur âme. On pourra dénigrer toutes les Boule de Suif du monde, l’intégrité chez elles ne se violent pas. Chez d’autres, les cas de conscience subissent une tournante. Prenez le frère de Holden, dans l’attrape-coeur de J.D Salinger. Il jette aux orties ses aspirations scénaristiques afin de se plier aux normes hollywoodiennes du 7e art. Il oscille entre désir d’exprimer sa créativité et frustrations artistiques. Il écrira de la daube sur fond de vocalises de yens enregistrées, pour s’assurer un train de vie dignes des fantasmes d’acteurs crève-la-dalle, reléguant au fond du placard, des envies profondes, anti-chambre des regrets les plus oppressants.

Troquer ses convictions contre de la maille, même effet kiss cool que la mise aux enchères de son popotin. Zéro crédibilité sur les débats humanistes. On solicitera l’avis éclairé de Kiwi le chat, bien avant le vôtre.

Exemple tout con, tient.

En 2009, un journaliste anonyme, publiait Madame Monsieur Bonsoir. Le récit dénonciateur fit l’effet d’une bombe. La tour TF1 s’inclina, tel l’édifice de Pise. L’ancien sbire, y dévoilait la piètre qualité du journalisme cathodique, du traitement asceptisé de l’information à la lecture (excrément?) extrêmement excécrable de Madame Chazal. Nous sommes bien loin des belles promesses de reportages qui résonnaient entre les 4 murs de l’ESJ. L’ancien pion de tf1 a encaissé les mauvaises pratiques & surtout les chèques, ceux qui paient l’appartement dans le 15e.

Il a ravalé sa morve, telle une Madonna huée après une interprétaion d’Imagine de John Lennon. Nous, on dit, repart à tes strings en PVC, tes soutifs en cornets Miko & laisse les artistes intègres chanter la paix dans le monde.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s