Les ouvrages de Nelly Arcan

Lire les ouvrages de Nelly Arcan en 2016, c’est comme découvrir à 30 ans que l’argent est cher.

image folle Nelly arcan

En scrutant la couverture du roman de Nelly Arcan, c’est celle de Delphine de Vigan qui me revient. (NDLR : Rien ne s’oppose à la nuit). Une jeune femme blonde, la beauté comme cadeau empoisonné, guettée par la folie.

Une jeune femme qui accumule les rencontres dont on sait qu’elles ne sont pas constructrices mais destructrices. La vie dans son insolence hasardeuse épargne certaines, et place des dos d’ânes sur les chemin d’autres.

Le plus frappant dans l’écriture de Nelly Arcan, chaque phrase, chaque mot, chaque syllabe est une prise d’otage du lecteur. On assiste impuissant à une descente aux enfers.

On souhaiterais la libérer, ou du moins lui crier de s’échapper. Y a rien à faire.

On aurait préféré que Nelly ne soit pas fascinée, par une âme perdue, égarée… Telle une chaussette dans un tambour. C’est la vie. L’objet de son amour est accro aux vidéos porno, possède une lucidité ultra cynique, adepte de l’amour maso. Un homme qui impose la jeunesse éternelle aux femmes comme on impose la peine de mort en Californie. Un homme qui disait qu’un premier roman s’écrivait avant 30 ans pour bénéficier de la lumière des vrais génies. Un homme perdu qui a trouvé Nelly… malheureusement.

L’âge est une obsession dans ce roman. Le nombre qui avance, qui grandit. Les cheveux blancs, les ridules au coin des yeux. Être une femme en occident, ca se résume à quoi finalement ?

Je me pose la question.

L’homme a prononcé la sentence, elle l’a exécuté elle même. L’auteure se suicide en 2009.

Nelly a troqué ce qu’elle vaut contre ce qui laissait un vide dans sa vie.

Le vide n’a pas été comblé. On a peine à croire à une histoire d’amour tant l’homme emprisonne son propre cœur.

Cette histoire peine par son manque de profondeur et donne bizarrement envie de lire un bon roman à l’eau rose dans lequel, les gens sont fades et agaçants mais ne s’autodétruisent pas.

 

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s