Voyager seule

image

A l’adolescence, mes activités étaient partagées avec… moi-même. Faire des emplettes, aller au cinéma, même au restaurant.

Je ne me sentais pas seule, j’étais seule. La différence.

C’est en 2001 que je suis allée au bout de la chose en voyageant seule.

Ma première expérience, s’est vécue au Canada. Plus précisément dans le Nouveau Brunswick, en Nouvelle Écosse et finalement sur l’île du Prince Edward. Je venais d’avoir 18 ans.

Ma fraîcheur, ma naïveté a plu. Sur la route, J’ai rencontré des gens qui m’ont suivi et d’autres que j’ai suivi.

Canada nouveau brunswick
Wendy et Gavin

 

Mon arrivée à Moncton

 

La fameuse Marlene

Charlotte town

C’est comme ça que j’ai débarqué à Moncton, a 13h, que j’ai pris un bus pour Wenthworth à 22:00 qui m’a déposé au milieu de la forêt. Que le chauffeur a flippé pour moi et a appelé Marlène, pour venir me chercher à 23:00 au milieu de nulle part. Marlène c’est la gérante d’une auberge, qui m’a préparée une chambre d’hôte et proposé un gâteau triple chocolat à 6 étages vers 1h du mat’.

A partir de là, tout s’enchaine et je ne sais plus :

Comment j’ai rencontré Bill, un journaliste “tombé amoureux” parce qu’il me trouvait mystérieuse, alors qu’en fait j’me demandais juste si j’étais pas folle de partir seule, loin de tout, sans amis à 18 piges.

Comment j’ai rencontré Wendy et Gavin, une cuisinière fofolle et un californien gay très propre sur lui.

Comment Wendy la fofolle m’a traîné à un concert des fun lovin’ criminals, une boite gay et une soirée en appartement où les gens se camaient sur la table du salon comme dans les drames américains ou tout se passe mal.

 

Le tout en une soirée.

Comment les amis de Wendy nous ont ramené en bagnole, à l’auberge, en 3 heures, alors que le trajet en exige 30 minutes maxi, tellement ils étaient vannées par la came et l’alcool.

Comment c’était pas très responsable.

Comment j’ai quitté Wendy en pleurant pour rejoindre la Nouvelle Écosse et suivre Bill là-bas.

Comment j’ai rencontré Kelly, une jeune allemande avec le mal du pays, qui me payait ma bouffe “parce que ça lui faisait plaisir”. Je pensais juste qu’elle s’ennuyait ferme. Comment J’ai refait le monde avec une étudiante en journalisme coréenne sur les escaliers de secours de l’auberge tous les soirs de 22 heures à 2 heures du mat’.

Comment j’avais plus d’argent pour aller sur l’île du Prince Edward, alors j’ai fait du stop, pour être “ramassée” par un mec avec une hache sur son tableau de bord. Comment j’ai grave préféré prendre le bus, finalement.

Comment j’ai mangé que du beurre de cacahuètes et du pain blanc, parce que j’avais plus une thune.

Comment j’ai adore l’île du prince Edward et l’île du Cap Breton ou j’ai rencontré une autre allemande et une australienne qui n’avaient pas l’air très heureuses donc je les ai regarde se bourrer la gueule.

Comment un photographe m’a permis de faire le tour du Cape Breton, voir des paysages époustouflants en co-voiturage, bien avant blablacar.

Comment par contre il conduisait comme un malade.

Comment de retour à Wenthworth j’ai profité de petits déjeuners tous les matins en plein soleil.

Comment à chaque nouvelle expérience de voyage en solitaire je tente d’apprécier les nouvelles donnes mais aussi de me laisser surprendre par mes propres choix.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s