Putain de Nelly Arcan

Un seul mot surgit post-lecture : sale

L’hommage vibrant d’une classe moyenne à la détresse sociale.

le mari comptable, le père pharmacien, le frère étudiant, pinaille la même prostituée : classe

Le journal du dedans en crade.

Nelly Arcan remet les choses à leur place. C’est à dire au fond du trou, celui du cul, de la gorge ou de la tombe. Zéro glamour, pas de perspectives. L’argent : s’il n’existait pas, on en serait pas là.

Les hommes face à leur contradiction : le procès de l’homme hétéro. Ca pue la cyprine, le sperme, les cellules mortes, tout est déguelasse.

Tout est déguelasse et il n’ y a pas de « mais ». La prostitution a toujours existé et existera toujours. Misère matérielle et Misère sexuelle, la rencontre de ouf.

Tout est crade, d’accord ! Mais qu’est-ce que raconte le livre ?

Les pères et les fils qui défilent dans la chambre de Nelly. Un travail d’humanisation du client de prostitués, tout à l’honneur du protagoniste.

Ca commence par l’histoire d’un bigot qui donne naissance à une fille insolemment belle et pas conne : Nelly.

La jeune femme échappe à l’hypocrisie d’un père religieux rigide et stricte.

La rigidité suspecte qui empêche de se plier.

Pourtant on a tous besoin de s’asseoir.

Ou se coucher. Parce que la maman de Nelly a choisi de dormir tout le temps. Le monde est terrible. Faut aller pioncer. Ne plus vivre quand on a pas le courage de se suicider.

La barbe.

Nelly part du nid, pour retrouver un lit, dans lequel les clients défilent. Ces pères, ces frères, ces fils, solitaires ou affairés.

La coke pour supporter.

L’argent, le sexe, la détresse, des mots qui vont tellement bien ensemble.

L’écriture de Nelly Arcan s’articule en bribes d’expérience de vie et de condamnations sans ménagement de l’hypocrisie d’une société occidentale qui s’accommode de ce marchandage de chair, pourvu qu’en rentrant à la maison on s’essuie bien les pieds.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s