Fille sans estime de soi – Girl with very low self-esteem

Bonjour à tous les naufragés du web, qui par une combinaison hasardeuse de mots balancés comme une incantation magique dans les moteurs de recherche, ont atterris ici : bravo, vous n’avez strictement rien gagné.

Je me présente Sarah, de mon prénom, pas folichon, de mon état d’âme, je suis aspirante artiste.

Je ne suis ni issue d’une lignée d’artistes célèbres donc zéro crédibilité sur l’échelle de Bernard Montiel et peut-être pas talentueuse, à vérifier, par ceux qui possèdent la volonté d’un hamster qui court sur une roue.

Bref, j’ai pas fini de ne pas vous étonner.

Parce que j’ai décidé d’écrire un album et de ne pas chanter.

Leaule.

Ecrire et composer, c’est déjà un miracle de ma part, alors chanter, je pense qu’on verra d’abord la société Elior cotée en bourse capituler devant des techniciennes de surface.

C’est avec entrain et donc audace que j’explique ma démarche.

Je suis une jeune femme en rupture de stock d’estime d’elle-même depuis fort jadis d’antan longtemps aïeux, il se peut même que Yours truly n’en ai jamais eu, en magasin.

Au lieu de livrer des textes que je n’ai pas encore écrit, donc de publier un article en forme de page blanche, j’ai préféré vous rapprocher de moi, en écrivant un Top 10 des situations que nous avons peut-être vécu, vous et moi, ensemble. N’est-ce pas merveilleux, le vivre ensemble ?

Le titre de l’article est : vous avez enterré votre amour propre aux confins du noyaux d’abricot de la terre, vous n’êtes pas seul(e)s”. Bonne lecture, bien sûr.

Situation 1 – Les relations de travail

Vous n’identifiez pas les moments gênants durant lesquels une collaboratrice a été irrespectueuse. Ce sont vos collègues, qui, à la pause déjeuner, font la remarque.

“Elle a carrément critiqué ton déjeuner en disant que DITES DONC elle ne pourrait pas manger toutes ces patates qui rendent grosses et toutes ces pâtisseries avec tout ce sucre, qui scientifiquement prouvait la baisse de QI”.

Elle disait que vous étiez grosse et bête OKLM.

Situation 2 – Les rencontres en soirées d’appartement

Vous arrivez à la fameuse soirée. Les groupes de papotage sont formés. Ca rigole. Votre impératif : être aimé(e) pour l’éternité. Vous foncez dans une troupe telle une boule de bowling sur des quilles. “Alors ça gaze ?”. Expression à bannir, dorénavant connotée d’avantage pets de céleri branche que prises de nouvelles d’actualités. Votre tentative de prise de contact est un cri SOS partout dans les airs : j’ai besoin de flots d’amour, remplissez mon puit. Comme technique d’approche E.T a fait mieux.

Situation 3 – L’entretien d’embauche

Vous avez le syndrome de l’imposteur. Vous n’êtes à votre place nulle part. Vous vendez les compétences comme Macdonalds vend du produit local, bio et frais : c’est à dire très très mal.

Situation 4 – La tentative d’approche amicale

Vous faites des efforts. Vous vous êtes inscrits à un groupe de paroles. Les gens sont bienveillants. Votre temps de parole doit débuter et vous êtes bloquée. Vous angoissez ? Est-ce qu’il mate mes cheveux ? Cette coloration blond miel qui vire confiture de reine-claude, c’est moche. Ils regardent mon vernis écaillé ? Aïe les néons, façon vaisseaux extraterrestres qui se posent, font briller le teint. Je ressemble à un canard laqué sur une piste de danse des 70’s. Alors qu’en fait tout le monde s’en fout.

Situation 5 – Le déjeuner toute seule

Apparement, vous agissez comme si ce déjeuner en solo passait sur CNN. Comme dit Mikado, relax take it easy.

Situation 6 – La personne exécrable dans le train

Beaucoup de sièges sont restés libres tout partout pour ce trajet Cherbourg-Limoges (quelle surprise), cependant une octogénaire insiste pour s’asseoir sur SA place attitrée, que vous occupez naturellement. Elle tente de vous déloger comme un oignon cramé au fond d’une poêle, en grattant sans respect sur votre revêtement sensible. Vous rassemblez vos affaires et partez arrachée à la terre promise.

Situation 7 – Le dimanche en famille

Ces dix dernières années, l’ensemble des cousins cousines ont créé leur famille nucléaire. Le mariage, les enfants, la maison, la décoration Maison du Monde, le job de 9 à 5, pour les plus chanceux pas d’huissier de recouvrement de créances au cul : le bonheur déjà monté et livré assemblé. Dans toute cette perfection en dégringolade difficile de revendiquer, un statut de célibataire sans enfant, sans carrière, sans propriété, sans agenda surbooké, heureusement que dans tout ça, il y a cet homme convoité qui se moque de nous et qu’on n’arrive pas à retenir. Il sauve la mise.

Situation 8 – La mise en oeuvre de projet

La mise en oeuvre de projet, c’est bon pour la confiance en soi. Une excellente énergie s’amorce, on est plein d’entrain, plein de vie, on a envie, plein d’initiative ca bouillonne de partout. Si seulement, nous n’étions pas un putois en décomposition, une grosse merde qui transforme tout ce qu’elle touche en caca.

Situation 9 – Le lancement du dit projet

La projet est bouclé, prêt à partir. Grâce à l’intervention d’Inanna la déesse du vent et du soleil, vous avez réussi l’impensable. Terminer un truc. Même Tetris, votre escargot asthmatique domestique n’y croyait plus. C’est un miracle ordonné par l’alignement des planètes, si seulement vous aviez l’audace d’aller jusqu’à la poste.

Situation 10 – L’échec 

J’ai évité soigneusement, le premier rencard, car il est de notoriété d’en faire des articles entiers hautement satiriques pour ce sujet précisément.

Je ne laisserai personne comme un chien aux abois, j’établirai un Top 10 réel, bizarre des aides acquises pour remédier à ce trou de bazooka dans mon estime de soi.

On parlera alors de succès, tout n’est pas noir noir, ni blanc, c’est plutôt gris Michael Jackson.

 

 

 

 

 

Advertisements

1 thought on “Fille sans estime de soi – Girl with very low self-esteem”

  1. Continue d’écrire Sarah, je lisais déjà tes péripéties sur ton ancien blog Ugly Sally, et tu me fais toujours autant marrer 🙂
    à ta plume maintenant !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s